ma dolce vita

Gastronomie, histoires, etc. entre Parigi et Roma

mercredi 26 septembre 2007

Girolles à l'huile d'olive et mandarine: Monop' power inside...

Que faire quand on n'a pas le temps, pour rien du tout, et pour personne, qu'on rentre tard, qu'on est clairement débordée par le boulot (qu'on adore mais bon, y a pas que le boulot dans la vie, et les catacombes non plus, hein?), qu'au milieu des cartons de la cuisine à la cave, en passant par la salle de bain on ne trouve plus rien (d'où l'obligation de racheter des ustensiles de première nécessité, du type ouvre-boite. Je ne sais pas pourquoi, c'est toujours l'ouvre-boite qui disparait de la circulation en premier. Pour tous les éléments précédement cités, un ouvre boite qui disparait, c'est un drame humain en période de déménagement), qu'on n'est même plus énervée en appelant le service client de Free qui a (dans l'ordre) oublié votre dossier en plein mois d'août/inversé votre ligne avec un total inconnu/vous envoie des mails étranges au moment où vous vous y attendez le moins, qu'un peintre chevelu militant investit votre appartement plein de cartons pour le repeindre intégralement dans une couleur qui ne vous plait même pas (mais vous vous y habituez parce que vous avez l'âme décoratrice), qu'on trouve des gens toujours de plus en plus intolérants et de moins en moins intelligents sur son parcours, qu'il y a trop de "on" et pas assez de "nous", et puis que ce serait bien de diner avec son amoureux italien, hein? je vous le demande?

17428588

Voici une non-recette en 2 ingrédients dont un que l'on pourrait considérer comme promotionnel, certes, mais qui n'est pas sponsorisé (rien ne m'a été offert, j'ai un Monoprix à côté de chez moi, et je les remercie d'ouvrir jusqu'à 21h30, ils me sauvent la vie de nombreux soirs de retours difficiles...) Je l'ai réalisée, il y a presque 3 semaines. Ce n'est pas du frais, je vous l'accorde! Mais bon, puisqu'ici, depuis ma tarte aux mirabelles de l'autre jour, vous entrez dans un autre espace-temps, mon retard ne vous étonnera pas... Les girolles sont les seuls champignons que j'apprécie vraiment. Je les éloigne de l'ail autant que possible. Et du persil aussi. Lorsque j'étais enfant, j'adorais les chercher en forêt avec mon père. Les sorties "champignon" me plaisaient encore plus que les sorties "châtaigne", et j'ai gardé l'idée en mémoire que j'étais drôlement douée pour les dénicher. Vrai ou pas? qui sait... Je me souviens d'une cueillette "miraculeuse" en Ardèche, où nous avions trouvé un "tapis" de girolles presque "féérique". Aller aux champignons me manque. Quand je pense qu'en Italie, il faut un permis (comme pour la chasse) pour les cueillir, la consternation m'étreint.

17427849

Idée pour utiliser l'huile d'olive à la mandarine Monoprix ou un diner express qui n'est pas bâclé.
Les huiles d'olive aux agrumes sont une merveille, celles-ci en particulier. Ce n'est pas une huile chimiquement modifiée, une invention de l'industrie agro-alimentaire pour bobo en mal de sensations méditerranéennes, mais bien une recette traditionnelle, que l'on trouve aussi en Italie. Mais n'allez pas croire que la petite huile Monoprix ait à rougir de son label "grande distribution". Elle ne démérite pas au niveau gustatif (toute proportion gardée) et selon moi, elle écoule les surplus agricoles, vive l'Europe. J'arrête mes discours obscurs et économiquement peut-être complètement inexacts. A peu de frais, cette huile bouleverse une salade verte, ranime des endives braisées, encanaille les fromages les plus tendres, comme la mozzarella ou même la ricotta.
Avec des girolles, elle associe l'idée même de leurs couleurs (l'huile n'est pas vraiment orange... ce qui est plutôt bon signe!).
Cuire vos girolles, saler et ajouter l'huile à cru, au moment de déguster.

Photos et texte de Peggy Picot, Tous droits réservés ©

Posté par peggypicot à 15:46 - Commentaires [25] - Permalien [#]

Commentaires

    appena vado a nizza me ne compero una bottiglia!! )
    Bravissima peggy, belle foto!
    ;-***

    Posté par Sandra, mercredi 17 octobre 2007 à 13:23
  • mmh ^^

    Posté par arnaud, vendredi 26 octobre 2007 à 15:00
  • Où en trouver ???

    Bonjour,
    J'écume tous les Monop' pour trouver de l'huile d'olive à la mandarine...
    Où en trouver vous ????
    Merci d'avance

    Posté par tetelle, lundi 8 mars 2010 à 17:04
  • Très original cette huile parfumée...

    Posté par Tiuscha, mercredi 26 septembre 2007 à 16:11
  • ta manière de cuisiner les girolles me plait énormément. Je trouve l'idée de la mandarine super originale, j'imagine que ça doit sublimer le champignon. Bref, j'aime beaucoup!

    Posté par Lisanka, mercredi 26 septembre 2007 à 16:41
  • je ne coinnais pas du tout cette huile, par contre, j'ai des girolles fraîchement ramassées.

    Posté par mamina, mercredi 26 septembre 2007 à 19:27
  • alors là, tu me scies !
    de l'huile d'olive à la mandarine ???? pas vue dans mon monop, qui me dépanne bien aussi à des heures presques indues (21H seulement chez moi)
    Je testerai avec grand plaisir, merci pour le tuyau

    Posté par marion, mercredi 26 septembre 2007 à 20:15
  • un permis pour cueillir des champignons, la folie! excellent ce genre de petit truc, j'hésite toujours à acheter des huiles parfumées de peur que ça sente le chimique mais bon si c'est testé et approuvé...

    Posté par mimosa, mercredi 26 septembre 2007 à 21:03
  • Juste une seule chose à dire....Whaouh!! J'aurai jamais penser alié girolle et mandarine mais là ca me parle bien!!
    Baci

    Posté par angie, jeudi 27 septembre 2007 à 11:40
  • je viens de découvrir ton blog et j'espère que tu ne vas pas disparaître tte de suite...

    Posté par Bolli, jeudi 27 septembre 2007 à 15:49
  • Vite vite vite, il faut que je me rende au Monop'!
    Tout comme toi, j'apprécie vraiment les girolles!

    Posté par $ha, jeudi 27 septembre 2007 à 21:10
  • Voila, j'ai enfin le temps de lire ce fameux billet dont on parlait! Et je ne suis pas déçu tu imagines! Par contre, il n'y a pas de monop' par ici. Est-ce que cela veut dire que je dois venir à Paris pour m'en procurer ^^? Une recette qui me ferait bien partir en forêt à la recherche de quelques champignons bonne journée et à bientot, biz!

    Posté par Claude-Olivier, vendredi 28 septembre 2007 à 10:18
  • Faut pas t'enerver, Peggy, tu vas le retrouve ton ouvre-boite. Ne t'en sers pas pour degommer tous les mechants avec, c'est pas permis par la loi, c'est comme pour les champignons en Italie.
    Ils en ont des trucs sympas chez Monop, je ne l'avais pas vue celle-ci.

    Posté par Gracianne, vendredi 28 septembre 2007 à 14:45
  • c'est vrai que parfois le monop' est une mine de trésors, on y trouve tout plein de choses intéressantes, à tester !!

    Posté par christell, dimanche 30 septembre 2007 à 00:25
  • Tout produit manufacturé me hérisse, je lis Toxic le livre dont Anne de P&P a parlé et suis un peu KO. Pas trop pour nous, nous sommes tendance écolo mais pour tous les autres, ceux que l'on gruge et que l'on prend le risque de rendre malade pour du fric. Bon ce n'est pas le propos. Tu peux aussi la faire toi même cette huile quand ce sera la saison des mandarines et que tes cartons seront rangés. Un permis pour les champignons çà alors pas imaginable. Bon courage
    Anne

    Posté par Chambiers, dimanche 30 septembre 2007 à 09:17
  • Deux messages d'un coup, une huile originale, John Coltrane et des tartelettes,...c'est ma veine, ce soir! J'attendais ton retour avec impatience et te lis donc de nouveau avec bcp de plaisir.
    A très vite!

    Posté par Cécile, dimanche 30 septembre 2007 à 20:32
  • Courage ! Je sors enfin de mon déménagement, je compatis à fond sur les disparitions d'ouvre-boîtes etc. Et je partage aussi ta passion pour les girolles, sans ail, sans persil. Quant à l'huile parfumée, ma foi, j'ai bien observé cela à Monop, mais je ne me suis pas encore laissée tenter...

    Posté par Natalia, dimanche 30 septembre 2007 à 22:04
  • d'hab j'achete celui de Oliviers &co., subtil et pas trop parfumé, et vu qu'il est presque terminé je vais essaier le Monoprix.

    merci pour l'info et bonne semaine

    Posté par daniela, lundi 1 octobre 2007 à 12:35
  • !!! Simplissime !!! Des champignons sans beurre, ail ni persil... Fallait y penser...

    Posté par Benoît Wagner, mardi 2 octobre 2007 à 17:05
  • Ah ben ça alors, comment ravir mes yeux et mes pupilles en 1 minute chrono, tu fais de la magie Peggy!

    Posté par Lauriana, mardi 2 octobre 2007 à 19:03
  • c'est réellement un plaisir de vous lire et le sphotos sont toujours biens choisies, personnellement je préfère un blog où les posts son moins nombreux mais où il ya un minimum de densité et d'intelligence dans les propos, tout est donc parfait ici!
    merci!
    atlante

    Posté par atlante, jeudi 4 octobre 2007 à 18:57
  • Merci beaucoup Atlante, ça me fait réellement très plaisir! à bientôt!

    Posté par peggy, jeudi 4 octobre 2007 à 19:20
  • Ah oui! pardon, carissima Anne (Chambiers), j'ai oublié de dire qu'en effet dans l'idéal d'un monde parfait, il serait bien meilleur pour ma santé et l'écosystème que je presse moi-même mes olives et je fasse macérer mes mandarines dans mon huile ultra-bio, et ce, à la sueur de mon front avec mes seule petites mains ouvrières. Hélas, comme je vis dans une société où je suis contrainte à consommer une partie importante de produits manufacturés pour m'adapter à cet environnement hostile où le temps en particulier est une denrée aussi rare que les girolles dans ma cour de banlieue parisienne, je m'obstine à penser que ce serait vraiment mentir que de ne pas avouer que le 100% maison est une immense supercherie.
    Si tu as aimé "Toxic", prépare-toi car je vais bientôt parler d'un autre livre un peu différent qui va peut-être achever de te faire frémir!!!

    Posté par peggy, vendredi 5 octobre 2007 à 11:58
  • excellente idée, j'en avais aussi aceté au monop' et dans la pâte à brioche c'est pas mal non plus...

    Posté par lolie, dimanche 7 octobre 2007 à 23:26
  • petite variante

    pour ceux qui n'ont pas d'huile a la mandarine, du zeste de citron vert ou jaune ou pourquoi pas de mandarine dans de la creme liquide pour capturer rapidement le gout peut faire l'affaire. A servir avec des pennes... aux girolles et au zeste de citron.

    Posté par Rita, lundi 15 octobre 2007 à 16:51

Poster un commentaire