ma dolce vita

Gastronomie, histoires, etc. entre Parigi et Roma

dimanche 8 juin 2008

Entre terre et mer: fregula cun cocciula

Lorsque le ragazzo me parle de la Sardaigne natale de sa mère, où il passait les vacances dans son enfance, il décrit une nature rude qui ne l'a jamais beaucoup séduit. Si mon romain, attaché à sa Ville, une ville d'éternité qui sait transmettre, comme aucune autre, l'amour et l'orgueil, n'éprouve aucune fascination particulière pour la "Sardegna", je dois avouer que je suis plutôt attirée par cette autre île de beauté, qui chatouille mon goût pour les peuples de caractère. La générosité des Sardes, leur sens de l'accueil, la profusion de leur table, la simplicité de leur convivialité: je retrouve toutes ses qualités chez ma belle-mama et je sais qu'un jour, j'irai voir à quoi ressemble cette île étonnante, devenue une destination touristique à la mode, mais dont l'essentiel se cache loin des plages privées et du luxe indécent, qui tranche tellement avec le dénuement réel de ce sud où la vie est loin d'être idyllique.
Je vous propose donc un très grand classique de la cuisine sarde. En italien, "fregola con le arselle", en dialecte sarde "fregula cun cocciula". D'après ce que j'ai compris (en Italie, les variantes sont systématiques, un peu comme la grammaire latine, où la règle générale semble ne jamais s'appliquer: pratiquer l'exception est bien plus divertissant, non?), les "arselle" sont un type de "vongole", de palourdes. Je préfère vous inviter à consulter un certain Patrick, fort bien informé en matière de produits iodés, de bêtes à nageoires ou à moustache, qui vous renseigne ici (clic) sur les palourdes (fort belle recette de "linguine", en passant, testez-la!). La "fregola" se trouve assez facilement en France, dans certains supermarchés et lors d'opérations spéciales sur les produits italiens. C'est une spécialité sarde qui se rapproche du couscous: il s'agit de semoule de blé dur travaillée avec de l'eau et une pointe de safran (de Sardaigne bien entendu). On forme ainsi de petites boules qui sont ensuite séchées et légèrement colorées au four. La fregola se prête particulièrement bien à la cuisson par absorption (comme un risotto) mais vous pouvez aussi la cuisiner comme des pâtes classiques. Un primo piatto traditionnel, la "fregula stufata" consiste par exemple à cuire la fregola dans un bouillon puis à la gratiner au four avec du pecorino sardo et un mélange d'oignons et de persil.

26537605
 

Fregola con le arselle

Pour 6 personnes

300g de fregola sarda
1kg de palourdes
2 gousses d'ail
15cl de vin blanc sec
huile d'olive
un bouquet de persil
sel, poivre

Laver les palourdes et les disposer dans un récipient rempli d'eau légèrement salée pendant une heure en renouvelant l'eau si nécessaire pour éliminer le sable (Je pense que les miennes n'en avaient jamais vu un seul grain). Les faire cuire à feu vif dans un grand faitout avec le vin. Arrêter la cuisson dès qu'elles sont ouvertes. Retirer les palourdes de leur coquille (en gardez quelques-unes entières pour la décoration). Filtrer l'eau de cuisson et réserver. Eplucher les gousses d'ail et les faire colorer dans une sauteuse avec trois cuillères à soupe d'huile d'olive. Jeter l'ail lorsqu'il est blond. Mettre alors dans la sauteuse la fregola. Laisser dorer quelques minutes puis couvrir avec l'eau de cuisson des palourdes, deux à trois verres d'eau bouillante et la moitié du persil haché finement. Saler, et poivrer. Cuire à feu doux pendant une dizaine de minutes afin que la fregola absorbe petit à petit le liquide. Ajouter les palourdes et le reste de persil haché. Laisser cuire encore quelques minutes et servir sans attendre avec un filet d'huile d'olive.

NB: selon la quantité d'eau de cuisson et la cuisson, vous pouvez obtenir un plat plus ou moins "humide", cette recette se servant fréquemment comme une "soupe". Des variantes proposent d'ajouter un peu de concentré de tomate ou de mélanger des fregola de diverses grosseurs.

La Sardaigne sur ce blog: sucrée avec les pardulas, très salée avec la célèbre bottarga
ou des pâtes farcies, culingiones de casu.

Photos et texte de Peggy Picot, Tous droits réservés ©

Posté par peggypicot à 11:50 - La cuisine SARDE - Commentaires [11] - Permalien [#]

Commentaires

    Ah tes photos Peggy ! Quel bonheur ! Ton portofolio est un vrai regal !
    g.

    Posté par g., dimanche 8 juin 2008 à 17:16
  • une très jolie photo bien gourmande et je ne savais pas qu'il y avait du safran en sardaigne merci pour ce voyage

    Posté par talonshautscacao, dimanche 8 juin 2008 à 20:50
  • comme c'est beau ! moi qui n'aime pas trop les fruits de mer, tu me retentes une fois de plus! biz

    Posté par Claude-Olivier, dimanche 8 juin 2008 à 22:05
  • Je ne connais pas la Sardaigne mais rêve d'y aller, je n'en connais pas non plus la cuisine, n'aimant pas les fruits de mer, je pense être vite limitée
    La cuisine Italienne que je connais, c'est la cuisine Napoletane della nonna...

    Posté par auré, lundi 9 juin 2008 à 08:53
  • Quand je pense que j'ai vécu 5 ans en Italie et que je n'ai jamais goûté la fregola!!! En voyant ta recette je me dis vraiment que j'ai raté quelque chose!

    Posté par JvH, lundi 9 juin 2008 à 09:50
  • Très jolie photo!! Merci de on passage sur mon blog et à bientôt.

    Posté par gourmandelise, lundi 9 juin 2008 à 10:59
  • Oooh, les pates cuites dans le jus de cuisson des palourdes, j'en veux.

    Posté par Gracianne, lundi 9 juin 2008 à 14:15
  • Ciao Bella!! Je n'ai jamais goûté la fregola, et voilà!! Ta recette m'en donne envie, elle est super appétissante!! A en chercher, vit, dans les traiteurs italiens de Paris
    A propos de Sardegna, pour profiter de la "vraie" il faut surtout éviter la côte Smeralda (fausse sardegne du luxe stérile et importé avec lequel le "vrais" sardes n'ont rien à partager) mais tout le reste est magnifique (j'ai ma belle-soeur qu'y habite
    J'espère vivement que tu aies l'occasion pour la visiter, tu en tombera amoureuse, j'en suis sure! Bises

    Posté par Silvia, lundi 9 juin 2008 à 22:21
  • Merci Peggy! Quoique pour les créatures à moustache... je n'ai encore jamais cuisiné de poisson chat!

    Je connais bien les fregula, c'est même l'une des pâtes que je trouve la plus intéressantes à cuisiner, je la traite assez souvent en mode risotto; je la préfère ainsi plutôt que dans un bouillon plus ou moins court! Elle est parfaite pour les produits de la mer, j'ai quelques essais en cours!

    Posté par Patrick CdM, mardi 10 juin 2008 à 14:33
  • Je me permets (malgré que cet article date un peu) de vous demander où trouver des fregula sarda en France ? Sur internet les paquets sont entre 5 et 9€ avec des frais de port ahurissants. Nous sommes accros depuis que nous y avons goûté en Italie, mais impossible d'en trouver ! Je découvre votre site au passage, et je me régale ! Avez-vous une idée ?!

    Posté par agnes, lundi 29 novembre 2010 à 16:15
  • Bonjour Agnès!

    On en trouve souvent lors des promotions annuelles sur les produits italiens dans les hypermarchés (type Auchan ou carrefour) à un prix parfaitement acceptable (pas plus de 1€50 ou 2€ le paquet). Sur internet, je ne sais pas trop quoi vous conseiller...
    Merci de votre visite ici et à bientôt

    Peggy

    Posté par peggy, lundi 29 novembre 2010 à 19:44

Poster un commentaire