ma dolce vita

Gastronomie, histoires, etc. entre Parigi et Roma

mercredi 7 avril 2010

Post à coulisse 1 : tout (et plus) sur les vols low-cost Paris-Rome

Dans cette série de posts, j’ai eu envie de partager les coulisses de «ma dolce vita». Avec la clé, quelques conseils qui seront, je le souhaite, utiles aux aspirants-voyageurs-photographes-gastronomes. C’est parti avec ce premier opus dédié au voyage en avion. Je ne suis pas une agence de voyage, ces informations n’engagent que moi et sont le fruit de mon expérience personnelle - absolument subjective - durement acquise au fil des années.

Paris-Rome en avion, 2 heures de vol. 2 compagnies low-cost


cover

(photo d'illustration de goût douteux)

  • Ryanair : indiscutablement le moins cher mais avec quelques (euphémisme) inconvénients

2 vols par jour.


Le vol décolle de l’aéroport de Beauvais. Une navette assure la liaison avec Paris (parking près de la métro porte Maillot), l’A/R coûte 28€. Achetez votre ticket avant de monter dans le bus à la billetterie (possibilité de payer par CB). Fréquence: le bus part 3 heures avant l’horaire de départ de votre avion. Ne soyez pas en retard, vous ne pouvez prendre que les bus réservés à votre destination.

 

A savoir pour éviter les pièges à gogo de la réservation sur le site qui semble avoir été conçu pour arnaquer ses utilisateurs!

  • plus on réserve tôt, plus les prix sont bas
  • si vous avez seulement une petite valise (devant mesurer au maximum de 55 cm x 40 cm x 20 cm et d'un poids ne dépassant pas 10kg), vous pouvez la passer en bagage à main. Tout bagage enregistré coûte 15€ (maximum 15kg). Attention, un seul bagage est autorisé en cabine, si vous avez un sac à main, une sacoche d’ordinateur ou un appareil-photo, il doit être disposé dans votre valise.
  • ne pas souscrire à l’assurance (surcoût de 15€) en sélectionnant "pas d'assurance voyage"
  • prendre en compte les frais de paiement par carte bancaire qui gonflent le prix du billet (+5€ par vol)
  • l'embarquement prioritaire coûte 4€: pas franchement indispensable

L'enregistrement en ligne sur le site est désormais obligatoire. Vous devez dans tous les cas imprimer votre billet même si vous avez des bagages à enregistrer à l'aéroport.


Dans le hall de l’aéroport de Beauvais, avant le point de contrôle et la zone d’embarquement, il y a un relay-H, un self-service (moyen), un resto italien (pas mal pour le café) et une superette Casino où les prix sont corrects. Après les contrôles, l’attente se fait dans une salle unique avec assez peu de places assises (ne vous plaignez pas, c’était bien pire il y a 4 ans avant les travaux!). Il y a un magasin de Duty-Free, une boutique de produits naturels qui fait aussi bazar et un comptoir-sandwicherie. L'aéroport ne fait que du low-cost ce qui explique les conditions d'accueil un peu sommaires des passagers (mais je le répète, étant une vieille habituée : c'était pire avant!). 

 

La porte d’embarquement est affichée au dernier moment sur l’écran bleu correspondant.  Si vous payez la priorité, vous serez embarqués avant. On marche jusqu’à l’avion, pas de sas d’embarquement, ni de mini-bus à Beauvais. 

 

Sur ce vol, le personnel de bord est majoritairement italien, parfois espagnol. Anglophone, rarement francophone. Les conditions de travail à Ryanair sont difficiles à cause des rotations de vol : l’avion que vous empruntez vient d’arriver de Rome. Le personnel a moins de 30 minutes pour faire débarquer les passagers qui arrivent et organiser l’embarquement pour un départ dans les temps requis. En gros, c’est la foire mais on y arrive. Notez que le placement est libre dans l’avion: premier arrivé, premier à choisir sa place. Pour un couple ou une personne voyageant seule, ce n’est pas un problème, pour les familles et les groupes d’amis, c’est une lutte infernale. Je répète donc: c’est la guerre mais un peu de self-contrôle devrait vous permettre d’en réchapper.

 

Pendant le vol, le personnel passera à plusieurs reprises pour vendre des boissons/snack, puis des produits duty-free, des tickets de bus, des cartes téléphoniques, des «gratta-vinci» (des jeux de grattage) - moment favori de certains stewards italiens pour lancer quelques blagues et autres calembours que les italophones apprécieront - et même depuis peu, des cigarettes sans fumée - on arrête pas le progrès. Vous l’aurez compris, si vous pensiez dormir un peu avant votre arrivée dans la ville éternelle, c’est râpé: Ryanair c’est bruyant. Très. A ce moment-là, rappelez-vous que votre billet est vraiment très économique! 

 

La compagnie a heureusement renoncé (depuis quelques mois) à diffuser cette "chanson" particulièrement terrifiante lors de l'embarquement... Désormais, c'est un air de musique classique nettement moins stressant. Ouf :-). Pour les nostalgiques:

Mais ne vous inquiétez pas, si l’avion arrive à l’heure, vous aurez droit à un petit air très drôle d’autocongratulation de la compagnie avec un message en anglais.

La presse annonce ces jours-ci que Ryanair facturera 20€ l'enregistrement de bagages en juillet-août et que le dossier des toilettes payantes à bord est réouvert... Affaire à suivre! rien n'est confirmé pour le moment... Souvent on croit avoir vécu le pire mais cette compagnie sait toujours inventer une nouvelle règle pour vous compliquer la vie!

 

cabin_crew_uniform_4

  • Easyjet : un peu plus onéreux surtout pendant les vacances scolaires mais le plus pratique avec des arguments de poids. 

3 vols par jour en moyenne.


Même politique restrictive au niveau des bagages. Un bagage enregistré est facturé 11€. L'embarquement prioritaire SpeedyBording coûte 8,25€ (franchement inutile pour ce vol). Les frais de paiement par carte sont très élevés (de 4€ à 9,50€) mais gratuits si l'on règle avec une Carte Bleue ou une Carte Visa Electron. 


Vols au départ de l’aéroport d’Orly. Pour vous rendre à l’aéroport, pour moi la meilleure solution demeure les bus Air France, 18,50€ A/R (attention le paiement par CB est fréquemment indisponible) au départ d’Etoile, Invalides ou Montparnasse. Départs toutes les 30 minutes. Le plus rapide. Il y a aussi Orlybus moins cher (12,80€ A/R) mais plus lent, départ métro Denfert-Rochereau.

 

L'aéroport d'Orly offre un confort bien supérieur dans ses salles d'attente. Nombreux commerces et lieux de restauration. Pas besoin d'en dire plus, Orly est un aéroport classique avec tous les avantages que ça comporte.


L'accès à l'avion se fait par sas à l'avant de l'appareil. Noter qu'à Rome, on débarque sur la piste, par la porte avant et arrière de l'avion (bon à savoir pour gagner du temps).


A bord de l’avion (légèrement plus confortable que Ryanair), l’équipage parle français et semble souvent plus détendu, moins stressé. Il passe une fois pour la vente «bar» puis le duty-free et c’est tout. L'accueil se rapproche davantage de celui offert par les compagnies traditionnelles (non "low-cost).

 

Bonus


Si vous êtes assis sur les rangées du côté droit de l’appareil, vous aurez le privilège de découvrir une superbe vue à l’arrivée à Rome : en survolant la ville, on aperçoit tous les monuments les plus importants, de Saint Pierre au Colisée. Magique! C’est mon moment préféré, de jour comme de nuit. Je ne m’en lasse pas et je peste sincèrement lorsque le temps est nuageux.


Arrivée à l’aéroport de Rome-Ciampino

 

Plus petit que l’aéroport international de Rome-Fiumicino, Ciampino est aussi plus proche du centre. Deux solutions :

  • Vous allez dans le quartier de la gare Termini? Préférez le pullman, le bus-navette direct. Tarif : 7,49€ A/R. Horaires ici (clic).
  • En journée, la navette Cotral pour le métro Agnanina. Coût 1,20€. Utile si votre hôtel se trouve à proximité de l’une des stations de métro de la ligne. Voir ici (clic) les horaires. Cette solution n'est pas envisageable si vous arrivez le soir avec le vol de 23h15.

Evitez si possible le taxi, ça coûte un bras (et une jambe le soir).

A demain pour le post à coulisse 2 où il sera question de train!

Posté par peggypicot à 09:00 - De tout et de rien - Commentaires [5] - Permalien [#]

Commentaires

    Wouaw, toutes ces infos me sont précieuses. J'envisage justement ce type de Cies pour les vacances estivales.
    Merci et je suis impatiente de lire le prochain châpitre...

    Posté par Agnès O Soleil, mercredi 7 avril 2010 à 18:28
  • J'ai rarement lu aussi exhaustif et réaliste sur le sujet.J'adore!

    Posté par Cécile, jeudi 8 avril 2010 à 16:08
  • Merci tout plein Peggy, au moins on sait a quoi s'attendre!

    Posté par gracianne, vendredi 9 avril 2010 à 13:46
  • ne pas oublier....

    que l'impression de la carte d'embarquement a l'aéroport par les bons soins de ryanair vous coutera la bagatelle de 40euros pour imprimer une bete feuille de papier !!!!
    Autre info pour ceux qui habitent la Belgique ou le nord de la France, la société Brussels Airlines vous permet , en reservant longtemps a l'avance, de voyager pour 99,00euros tout compris (taxes, 20kgs de bagages en soute + 6 kgs de bagages a min + 1 petit sac a main et / ou un ordinateur portable ) ainsi que la certitude que l'on s'occupe de vous en cas de faute de la compagnie (chez Ryanair rien, nada, schnoll...) Un conseil, faites bien vos comptes avant de choisir. Derniere précision, Brussels Airlines se pose a Fiumicino, principal aéroport de Rome. De la prendre le train pour Fara Sabina et descendre a la station Tiburtina et rejoindre le centre ville en métro (direction Ottaviano). Economie de 50% par apport au train qui vous depose directement a Termini

    Posté par pk7500, vendredi 9 avril 2010 à 23:44
  • @pk7500: Merci de tes indications! je ne connais pas Brussels Airlines mais j'imagine que cette compagnie traditionnelle offre des services supérieurs au low cost. Par contre, je n'aime pas arriver à Fiumicino... trop loin de chez moi!

    Posté par peggy, samedi 10 avril 2010 à 08:19

Poster un commentaire