ma dolce vita

Gastronomie, histoires, etc. entre Parigi et Roma

mardi 6 avril 2010

Des oignons et des ados (italiens)

_MG_3519

(jeunes oignons fraichement cueillis)


(Dimanche de Pâques, dans la cuisine, un petit village près d'un lac, Italie)


- Alors, ce séjour à Prague?

- Oh la la, ne m’en parle pas, terrible...

- Ah bon, pourquoi ça!

- Regarde, j’ai maigri de 4 kilos!

- ?

- Des oignons, ils mettent des oignons partout! cipolle au déjeuner, cipolle au diner, soupe de cipolla. Ils te servent un tout petit morceau de viande rouge, pas plus gros qu’un oeuf, et avec trois tonnes de... 

- ... 

- ... di cipolle! on mange trop mal à Prague... Avec les copains du lycée, on se rattrapait au petit déjeuner, on faisait des réserves de fromage et de pain qui n’était pas mauvais. Ah tu sais, là-bas, le fromage n’est pas stagionato (affiné) mais frais. Buono! Et puis il y avait un Mac Do en face de l’hôtel, ils nous connaissaient bien à force...

- Combien de jours es-tu resté?

- 4 jours... 4 jours d’oignons!

- Mais euh, la ville, il parait que l’architecture est superbe, non?

- Ah oui, très belle, et il y a des tours anciennes partout! et le métro regarde, j’ai la photo sur mon téléphone. Et puis c’est nickel. Si tu as le malheur de jeter un papier par terre, t’as toujours un type, sorti de nulle part, qui se précipite pour le ramasser.

- (sourire) Ca va t’arriver souvent de trouver que les villes à l’étranger sont plus propres que Rome.

- Ils nettoient les trottoirs à grande eau avec une sorte de machine, tu te rends compte! Ah oui, on a aussi visité le palais présidentiel. Magnifique, tu aurais vu ça... 

- Alors, ça t’a plu finalement? 

- Ben oui! C’était chouette... mais bon, trop d’oignons!


Photos et texte de Peggy Picot, Tous droits réservés

Posté par peggypicot à 14:46 - De tout et de rien - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

    Ah, ça me rappelle une amie irlandaise qui vivait en Italie, elle était traumatisée par le fait que les Italiens parlaient tout le temps de ce qu'ils mangeaient, mais surtout de ce qu'ils avaient mangé (et comment ils l'avaient digéré!). M'è rimasto sullo stomaco... elle disait qu'avec sa famille irlandaise elle n'avait jamais parlé de digestion, alors qu'en Italie, des parfaits inconnus en discutaient avec elle pendant des heures!
    Contente de te relire!

    Posté par JvH, mercredi 7 avril 2010 à 10:42
  • Ciao cara! ahaha tu concordes n'est-ce pas? et moi qui pensais que les français étaient les champions pour parler de bouffe en permanence Par contre, la digestion en effet c'est un sujet de conversation très italien... ça vient des romains, j'imagine! baci

    Posté par peggy, mercredi 7 avril 2010 à 10:47
  • Ciao Peggy, contente de te relire aussi!
    Tu sais quoi, le fils d'une de mes copines de train, 14 ans, vient de rentrer d'un voyage scolaire a Rome. Comme je lui demandais comment il avait apprecie l'Italie, ma copine me dit :"Tres bien, mais il a trouve qu'on y mangeait tres mal. Trop de pates, pates au dejeuner, pates au diner, il n'en pouvait plus." Comme quoi

    Posté par gracianne, vendredi 9 avril 2010 à 13:35
  • @Gracianne: ahahahha ces ados

    Posté par peggy, samedi 10 avril 2010 à 08:20

Poster un commentaire